Laïcité: menace ou opportunité?

À l’occasion du colloque Turn it up!, des communicateurs ecclésiaux de toute l’Europe se sont réunis à Paris, du 20 au 22 septembre 2017. Les débats et échanges ont porté sur les implications de la vie ecclésiale dans une Europe plus diversifiée et laïque dans bien des endroits.

Dans ses remarques liminaires, le vice-président de la KEK, S.E. le métropolite Emmanuel de France, a précisé que « les communicateurs sont la voix de l’Église et sont essentiels pour donner vie à l’Évangile ». Il a exhorté les participants à reconsidérer la façon dont l’Évangile se traduit dans la vie quotidienne des gens.

Marc Deroeux, secrétaire général de la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France, a encouragé les Églises à se concentrer sur l’être plutôt que le faire. Il est nécessaire de créer un espace pour la réflexion dans une société qui communique à un rythme toujours plus intense, a-t-il poursuivi.

Cela a conduit le colloque à examiner une autre tendance émergente : étant donné que les membres des Église et les citoyens en général consomment des médias, en ligne et hors ligne, notre capacité d’attention se réduit de plus en plus.

Cela a des implications également sur les modes de communication des Églises avec leurs différents publics.

Une participante, Simona Menghini, de l’Église vaudoise d’Italie, a récapitulé cette discussion en expliquant qu’il s’agit de combiner la théologie lente et la communication rapide pour réunir ce qui est éternel dans l’Église et un monde en rapide évolution.

La professeure Grace Davie, de l’Université d’Exeter, a présenté un cadre pour comprendre le paysage religieux en Europe. Elle a montré qu’il existe deux phénomènes parallèles : tout d’abord, les sociétés d’Europe occidentale sont dans l’ensemble de plus en plus laïques. Ensuite, dans certaines parties de l’Europe de l’Est et du Sud-Est, le christianisme a pris de l’importance, tant dans la vie des gens que dans l’influence sociétale.

En outre, de nombreux îlots en Europe occidentale, notamment dans les grandes villes, deviennent plus religieux. Londres en est un exemple.

« La réaction encourageante à Turn it up! confirme qu’il existe une demande de réflexion autour de la communication de la part des chrétiens et des Églises », a conclu Henrik Hansson, chargé de communication de la KEK.

La manifestation était organisée par la Conférence des Églises européennes, en partenariat avec la Fédération protestante de France et la Fédération des Églises évangéliques baptistes de France.

La visée était de fournir une plate-forme de discussion sur la communication sur le plan stratégique. L’objectif est d’en faire un rendez-vous annuel.

Pour obtenir des informations complémentaires ou solliciter une interview, veuillez contacter :
Henrik Hansson
Chargé de communication
Conférence des Églises européennes
Rue Joseph II, 174 B-1000 Bruxelles
Tél. +32 2 234 68 42
Fax +32 2 231 14 13
E-mail : hhansson@cec-kek.be
Site internet : www.ceceurope.org
Facebook : www.facebook.com/ceceurope
Twitter : @ceceurope

La Conférence des Églises européennes (KEK) est une communion de 115 Églises orthodoxes, protestantes, anglicanes et vieilles-catholiques de toute l’Europe et plus de 40 Conseils nationaux d’Églises et organisations partenaires. La KEK a été fondée en 1959. Elle a des bureaux à Bruxelles et à Strasbourg.

 

Register
For event

If you request travel subsidies you must clear the planned travel with CEC beforehand!
If you need to share a room please indicate your request in the "Remarks" field below