Vivre le témoignage, la justice et l’hospitalité : l’Assemblée générale met en exergue des questions d’intérêt public

Communiqué de presse n° : 18/28
28 août 2018
Bruxelles

L’Assemblée générale de la Conférence des Églises européennes de 2018 à Novi Sad a recommandé aux Églises membres de la KEK six domaines préoccupants pour les années à venir : la justice économique et climatique ; la sécurité, l’armement et la non-violence ; les réfugiés et la migration ; les droits de la personne ; le populisme ; et la famille.

L’importance de chacun de ces domaines et les propositions d’action sont détaillées dans le rapport complet du Comité des questions d’actualité, accessible ici en allemand, anglais, français et russe.

Justice économique et climatique

Aujourd’hui, ce sont les plus pauvres qui souffrent le plus pour s’adapter aux changements climatiques et à la dévastation écologique. Il est injuste que ce soit ceux qui ont le moins contribué aux changements climatiques qui en souffrent le plus. Jésus enseigne que nous devons prendre soin des plus petits ; il nous faut donc faire face à la profonde injustice économique et climatique au moyen du plaidoyer et de l’action. Les Églises sont appelées à utiliser les objectifs internationaux de développement durable dans leurs efforts en faveur de la justice écologique et économique, à soutenir les efforts à la base, à travailler pour la justice intergénérationnelle et à poursuivre les efforts de plaidoyer au niveau européen.

Sécurité, armement et non-violence

De récentes évolutions aux niveaux européen et mondial mettent en péril le rôle de l’Union européenne en tant qu’instrument de consolidation de la paix et de réconciliation. Le développement, la production et l’exportation d’armes contribuent de façon majeure au déclenchement et à la poursuite de conflits armés et de guerres et à la migration forcée. Les Églises sont appelées à accroître leur influence contre la militarisation de l’UE, à faire progresser un point de vue chrétien sur la sécurité, préconisé contre tout développement supplémentaire des armes nucléaires, et à explorer les dimensions théologiques concernant la sécurité, les armes et la non-violence.

Réfugiés et migration

Les mouvements de masse et les déplacements de personnes touchent aujourd’hui toutes les Églises membres de la KEK et tous les peuples en Europe. La conjoncture économique, les changements climatiques, le chômage des jeunes, etc., poussent nombre de gens à quitter leur foyer en quête d’une vie meilleure autre part. Les Églises sont appelées à plaider pour un accès légal et sûr à l’Europe, ainsi que pour des procédures d’asile équitables et justes et pour des politiques de retour charitables. Les Églises sont également encouragées à s’exprimer contre la criminalisation de la solidarité avec les migrants sans papiers et à soutenir les initiatives humanitaires de recherche et de sauvetage en mer.

Droits de la personne

Construire une Europe pour toutes et tous est une tâche essentielle des Églises européennes. La diversité et la pluralité en Europe sont une richesse et les Églises et les communautés religieuses en sont une part importante. Les cadres européens existants favorisent une grande liberté de religion ou de conviction et la Charta Oecumenica de 2001 encourage le dialogue entre les Églises minoritaires et majoritaires. Les Églises sont appelées à se soutenir mutuellement dans leur travail pour la liberté de religion ou de conviction, notamment l’accès aux lieux saints et aux lieux de culte, et à renforcer l’universalité des droits de la personne, tels que les droits civils, politiques, sociaux, économiques et culturels.

La situation au Kosovo* est particulièrement complexe. Parmi les facteurs importants, citons le contrôle du commerce des armes, le soutien de l’UE pour la protection du patrimoine culturel, l’engagement des forces de l’ONU dans la prévention des conflits et l’ouverture d’un dialogue politique entre les autorités albanaises au Kosovo et les représentants de la minorité persécutée de Serbes orthodoxes.

Les Églises européennes soutiennent l’Église orthodoxe serbe et d’autres communautés religieuses au Kosovo, dans la partie nord de Chypre (zone qui n’est pas sous le contrôle effectif du gouvernement de la République de Chypre) et ailleurs dans leur lutte pour la pleine mise en œuvre des droits fondamentaux de la personne, notamment la liberté de religion ou de conviction.

Populisme

Aujourd’hui, les partis populistes connaissent une progression et tirent profit des processus démocratiques pour accéder au pouvoir et trouver une reconnaissance. Le déclin des niveaux de vie et les taux de chômage en hausse, particulièrement parmi les jeunes, favorisent indubitablement le renforcement d’un nationalisme extrême et l’expansion du populisme. La politique d’exclusion rétrécit le discours public, un problème sérieux pour les sociétés européennes. Les Églises sont appelées à être une force unificatrice dans leurs communautés locales, à établir des liens avec d’autres partenaires ayant des valeurs et des engagements communs et à œuvrer continuellement pour un plus grand engagement des jeunes.

Famille

Une famille chrétienne devrait être un refuge où l’on apprend à aimer, à soutenir, à se soucier de l’autre, à offrir l’hospitalité et à être attentif aux souffrances. Ce chemin d’accès à la justice et à l’amour peut débuter à la maison et s’étendre à l’extérieur, atteignant des communautés entières. Des cercles croissants d’enrichissement se nourrissent des dons et de l’amour d’autrui et attirent dans ce que nous appelons la famille. Nous ne devons pas sous-estimer l’importance de cette conception de la famille pour la survie de nos sociétés. Il est par conséquent inacceptable que ce droit soit miné ou violé pour tant de monde, en particulier les demandeurs d’asile, les réfugiés et les mineurs qui arrivent non-accompagnés en Europe. Les Églises membres sont appelées à entamer un dialogue sur la condition et sur les attitudes à l’égard de la vie familiale, notamment la justice de genre, et sur la manière dont cela influence la vie en Europe aujourd’hui.

Kosovo* – résolution 1244 du Conseil de sécurité de l’ONU

Pour obtenir des informations complémentaires ou solliciter un entretien, veuillez contacter :

Erin Green
Chargée de communication
Tél. : +32 2 234 68 20
Courriel : eeg@cec-kek.be
Site internet : www.ceceurope.org
Facebook : www.facebook.com/ceceurope
Twitter : @ceceurope

 

Register
For event

If you request travel subsidies you must clear the planned travel with CEC beforehand!
If you need to share a room please indicate your request in the "Remarks" field below