Les Églises d’Europe centrale et orientale contribuent à la construction d’une Europe commune

Communiqué de presse n° : 17/44

5 décembre 2017

Prague

« Développer les relations œcuméniques est la véritable contribution des Églises à la construction d’une maison commune européenne », telle a été la conclusion du colloque régional des Églises d’Europe centrale et orientale quant à l’avenir de l’Europe.

Des représentants de 20 Églises différentes et organisations œcuméniques de pays d’Europe centrale et d’autres parties du continent se sont réunis du 30 novembre au 1er décembre à Prague, en République tchèque. Le colloque s’intègre dans le processus de consultation sur l’avenir de l’Europe lancé l’année dernière par une lettre ouverte de la KEK aux Églises en Europe, processus qui constitue également une part importante de la préparation pour l’Assemblée générale 2018 de la KEK qui se tiendra à Novi Sad.

Tamas Beres, de Budapest, a argué, par sa contribution lors du colloque, que l’Europe centrale et orientale est essentielle à la réussite de l’Europe. « Tandis que nombre de problèmes économiques et politiques ont été résolus et que la région est plus que jamais intégrée avec les autres parties de l’Europe, nous faisons face, à l’heure actuelle, à une crise des valeurs. »

Beres a souligné qu’en « gérant la crise, il importe de souligner que les valeurs, notamment les valeurs chrétiennes, ne sont pas statiques mais font partie d’un processus dynamique ». En insistant sur « l’activité de la foi » dans la vie quotidienne, il a redit que l’outil le plus efficace du christianisme doit être la crédibilité et l’oikumene.

Le président de la KEK, le P. Christopher Hill, a mis en évidence les lignes historiques sur lesquelles l’Europe est érigée, à savoir l’organisation romaine, le christianisme et la séparation entre la religion et l’État, et comment elles ont joué un rôle décisif dans l’élaboration de l’Europe d’aujourd’hui.

Petr Jan Vins, secrétaire général pour le Conseil œcuménique des Églises en République tchèque, et Pavel Cerny, président émérite du Conseil, ont partagé des enseignements tirés de l’histoire. Ils ont déclaré : « Le laïcisme et le matérialisme sont la principale religion dans le pays. » En même temps, ils ont témoigné d’une bonne coopération œcuménique entre les Églises, qui a été qualifiée d’« œcuménisme de prière, d’action et de sang », en référence à une histoire commune faite de persécution et de souffrance que les Églises du pays ont dû endurer dans le passé.

Les contributions des représentants d’Église de plusieurs pays de la région ont mis en valeur la diversité et la richesse de celle-ci. À côté du laïcisme et du matérialisme, la contribution positive de l’œcuménisme et le souhait d’un « œcuménisme des valeurs » ont été précisés. Quant à la situation des migrants et des réfugiés dans la région, beaucoup ont souligné la nécessité d’un débat plus large, étant donné les nombreuses activités positives des Églises ainsi que les défis spécifiques à l’Europe centrale, par exemple l’immigration considérable provenant d’Europe orientale.

En vue de la prochaine Assemblée générale de la KEK, les Églises de la région ont manifesté leur souhait de voir la KEK renforcer son rôle de plateforme de dialogue et de partage autour de certains défis, tels que l’Évangile dans la vie quotidienne, l’humanisation de l’économie et les questions d’éthique et permettre la promotion de l’œcuménisme des valeurs. Un rôle essentiel doit être donné à la théologie publique qui découvre de nouvelles manières de s’adresser à l’individu et à la société dans l’âge post-moderne.

Le prochain colloque sur l’avenir de l’Europe organisé par la KEK se tiendra à Bruxelles le 13 décembre.

Pour obtenir des informations complémentaires ou solliciter une interview, veuillez contacter :

Henrik Hansson
Chargé de communication de la KEK
Tél. : + 32 2 234 68 42
Courriel : hhansson@cec-kek.be
Site internet : www.ceceurope.org
Facebook : www.facebook.com/ceceurope
Twitter : @ceceurope

La Conférence des Églises européennes (KEK) est une communion de 114 Églises orthodoxes, protestantes, anglicanes et vieilles-catholiques de tous pays européens et de 40 Conseils nationaux d’Églises et organisations partenaires. La KEK a été fondée en 1959. Elle a des bureaux à Bruxelles et à Strasbourg.

Register
For event

If you request travel subsidies you must clear the planned travel with CEC beforehand!
If you need to share a room please indicate your request in the "Remarks" field below